Passer au contenu

Panier

Votre panier est vide

Article: BY ANY MEANS #02 – Carlos Lopes : shaper, surfer et profiter de la vie

BY ANY MEANS #02 – Carlos Lopes: Shaping, Surfing & Enjoying Life

BY ANY MEANS #02 – Carlos Lopes : shaper, surfer et profiter de la vie

L'histoire du shaper résident de Alaïa Bay.

Façonner des rêves - une planche à la fois.

Carlos Lopes est un shaper portugais, qui conçoit méticuleusement des planches hallucinantes à La Factory, la salle de shape d'Alaïa Bay. 
Découvre certains de ses shapes faits main dans notre Collection de planches de surf 
Né à Lisbonne en 1983, il vit en Suisse depuis 10 ans.
Son parcours l'a amené à approfondir sa passion pour le shape au beau milieu des Alpes suisses. Il est passé de la recherche de vagues parfaites le long de la côte portugaise au shape dans un pays dépourvu de toute côte océanique ou maritime. À l'époque, Alaïa Bay n'existait pas encore, ce qui obligeait Carlos et son équipe à se rendre en France ou en Italie pendant l'hiver pour tester leurs planches.
Nous avons rencontré Carlos dans son atelier. Eh bien, la vérité est qu'il ne considère pas La Factory comme son "bureau" car pour lui, le shape n'est pas un travail. C'est une passion. C'est l'endroit où il va pour créer en perdant la notion du temps. Où il va pour offrir des rêves et des sourires.
Son dévouement et sa passion nous étonnent toujours. Comme il le dit, c'est le meilleur sentiment quand il regarde les yeux de son client et qu'il y voit qu'il a fait du bon travail.
Lisez l'interview complète ci-dessous ou regardez la vidéo complète sur Youtube
Écoutez la playlist qu'il a sélectionnée pour nous, en apportant des chansons intemporelles du Portugal, du Brésil et bien plus encore!

Carlos dans une salle de shape

AAA : Peux-tu te rappeler la première fois que tu es entré dans une shaping room?
C : C'était avec Nico de Wave Gliders. Il m'a donné un pain de mousse et a dit : "Carlitos, si tu veux faire ça, tu peux essayer!". Et j'ai essayé... et j'étais très heureux et fier de moi et de mon travail. Je surfe encore cette planche quand je rentre au Portugal. Les sensations sont incroyables, surtout parce que c'est ma première planche !
AAA : Parle-nous de ta passion pour le surf. Comment as-tu découvert le surf?
C : J'ai découvert le surf avec des collègues de travail qui étaient aussi des amis. Ils revenaient d'une session avec d'énormes sourires et parlaient de qui avait eu la meilleure vague, et faisaient des blagues à ce sujet. Ils parlaient de surf toute la journée et je ne comprenais rien à tout ça! Un jour, Paulo Jacinto m'a donné une planche et m'a dit : "Allez, essaie!" J'ai essayé 2 ou 3 fois et mes amis se sont moqués de moi : "Naah Carlos, oublie le surf, ce n'est pas pour toi." Mais j'ai continué à essayer pendant 1 ou 2 ans et c'est resté ma passion depuis 20 ans! Maintenant, je fais du surf et je shape à Alaïa Bay, en Suisse! Qui aurait cru ça!

Carlos By Any Means

AAA : Quand tu dors, est-ce qu'il t'arrive de rêver de shape ou de surf?
C : Je rêve de pièces où je glasse les planches, des différentes couleurs que j'utilise, et aussi de voyages de surf avec mes amis et ma famille. C'est fou.
Le shape est un acte créatif. Je ne peux pas le décrire. Mais le glassage, c'est comme le paradis pour moi! J'adore les couleurs, le ponçage, le polissage et tout ce qui concerne la construction de planches. C'est mon Disneyland quand j'entre dans la glassing room, je me sens comme ça! Parce que je peux faire ce que je veux, si c'est ma planche en tout cas. Si c'est pour un client, c'est une autre histoire! Je me sens à l'aise dans la salle de ponçage. Je fais ça depuis 20 ans, alors je ferme les yeux et je ponce.

Carlos surfant à Alaïa Bay

AAA : Beaucoup de gens parlent de shape, mais ce n'est même pas la moitié du travail.
C : À mon avis, le glassage est très complexe et sous-estimé. Il est difficile de glasser une planche et de comprendre parfaitement les attentes du client. Il est important de fournir la couleur exacte que le client demande. Généralement, elle n'existe pas sous forme de pigment unique, alors je dois mélanger différentes teintes, ce que j'adore faire!
Il y a quelques années, quand je ne faisais que poncer et polir, j'ai beaucoup appris sur les différents shapes. Le ponceur doit observer le shape en détail afin de respecter ses caractéristiques. C'est pourquoi Gerry Lopez a dit : Le meilleur shaper, c'est le meilleur ponceur!
À l'époque, je ponçais et polissais les planches de Paulo Jacinto. Il m'a donné l'occasion d'affiner mon travail et de comprendre l'importance des contours des ailerons également. J'ai aussi eu la chance de travailler avec Ryan Lovelace, qui m'a beaucoup appris sur les flex fins (ndlr: ailerons avec un certain degré de flexibilité) et les displacement hulls (ndlr: type de shape). Il y a toujours quelque chose à apprendre et à expérimenter! Je suis un challenger et un passionné, alors je ne m'arrête jamais!

Carlos dans la salle de shaping

AAA : Tu appliques beaucoup de couleurs différentes dans tes planches. Comment les choisis-tu?
C : En général, je ne choisis pas les couleurs, je me laisse porter par les sentiments. Je me réveille et certaines couleurs me viennent à l'esprit. Le jaune et l'orange sont les couleurs que j'aime le plus. Elles permettent d'avoir un super polish et donner du crédit à mon travail. J'aime vraiment le Jaune en fait! Chaque fois que c'est possible, je travaille avec cette couleur. Non seulement parce que je l'aime bien, mais aussi parce qu'elle met en valeur la qualité du travail et du shape. Et même si tu n'aimes pas les planches jaunes, tu l'apprécieras simplement parce que c'est le résultat de mon enthousiasme. C'est juste ma passion! Je veux montrer ma passion, pas mes planches. Je ne suis pas le meilleur, je ne veux pas être le meilleur et je m'en fiche! Je veux juste faire ce que j'aime!
AAA : Que ressens-tu lorsque tu livres une planche que tu as faite à un client ou à un ami?
C : C'est un moment très spécial car il s'agit de connexion. C'est une question de sentiments et je suis très fier de voir des gens surfer avec mes planches. Je vois cette émotion dans les yeux du client, et pour moi, c'est comme un jour de paie. Oui, j'ai un salaire, mais mon jour de paie, c'est ce jour-là. Quand un client est autant surpris que satisfait de la planche. C'est le moment où toute la passion que j'ai investi dans le shape est révélée.

Carlos dans la glassing room en train de préparer des couleurs pour la stratification

Carlos nous a montré le vrai sens de faire ce que l'on aime, par tous les moyens.
Déménager dans un autre pays n'est pas facile, mais quand tu poursuis ta passion, c'est une toute autre histoire. Motivation et dévouement sont les meilleurs mots pour décrire le parcours de Carlos.
Reste à l'écoute pour notre prochaine interview de By Any Means.
See you out there!

Read more

On Air! Tunes

On Air! Tunes

Music is universal. It brings people together. Every month, we will be presenting a new Spotify playlist, curated by surfers, artists and much more !

En savoir plus
Top 5 Surf Spots in Central Portugal you must surf!

Les 5 meilleurs spots de surf du centre du Portugal à découvrir absolument !

Nous avons rassemblé 5 meilleurs spots de surf dans le centre du Portugal pour les surfeurs qui souhaitent améliorer leurs compétences à 1h30 de Lisbonne. Découvrez le top 5 des spots de surf incon...

En savoir plus